L’essor du commerce électronique a bouleversé les codes du monde du retail. En effet, l’impact du e-commerce est loin d’être négligeable, avec un effet d’entraînement sur tout, de la petite entreprise à l’entreprise mondiale et au-delà.

L’influence du e-commerce pour les détaillants

Quelle est l'influence du e-commerce pour les détaillants ?

Les grands détaillants sont obligés de vendre en ligne

Pour de nombreux détaillants, la croissance du commerce électronique a élargi la portée de leurs marques. Aussi, cela a eu un impact positif sur leurs résultats nets.

Mais pour d’autres détaillants qui ont été lents à adopter le marché en ligne, l’impact a été ressenti différemment.

Certaines études montrent que les magasins de rabais et les détaillants de luxe maintiennent leur position auprès des consommateurs. Cependant, le e-commerce ajoute à la concurrence féroce pour les détaillants au sein de l’échelon intermédiaire.

Les études indiquent également que particulièrement les grands magasins ont été touché par l’impact de l’essor du e-commerce.

D’autre part, de nombreuses chaînes de magasins voient leurs ventes diminuer. En effet, Amazon devient la source d’approvisionnement des consommateurs pour les produits traditionnellement achetés dans les grands magasins.

Le commerce électronique aide les petites entreprises à vendre directement aux clients

Pour de nombreuses petites entreprises, l’adoption du commerce électronique a été un processus lent.

Cependant, ceux qui l’ont adopté ont découvert que le e-commerce peut ouvrir des portes à de nouvelles opportunités qui n’étaient envisageables auparavant.

Petit à petit, les propriétaires de petites entreprises lancent des sites de e-commerce. Ils peuvent ainsi diversifier leur offre, et s’adapter mieux aux différents canaux de vente possibles.

Des études récentes montrent que 2 PME sur 10 ont accru leur présence dans le e-commerce au cours des deux dernières années. Elles montrent également que 11 % des PME prévoient d’accroître leurs efforts dans ce domaine au cours de la prochaine année.

Les entreprises B2B commencent à offrir des expériences de commande en ligne de type B2C

D’autres études indiquent que dans le monde B2B, le e-commerce représentera la majorité des ventes dès 2020. En outre, 79% des clients B2B s’attendent déjà à pouvoir passer des commandes depuis un site de e-commerce.

D’autre part, de nombreuses solutions de e-commerce permettent le libre-service. Elles fournissent également des plates-formes plus conviviales pour la comparaison des prix. Cela aide les marques B2B à mieux entretenir leurs relations avec les acheteurs.

Qui plus est, des recherches scientifiques indiquent que le commerce électronique a eu un impact positif important sur le marché B2B. En effet, il a permis d’améliorer les processus et de réduire les coûts opérationnels en général.

L’essor des marchés du e-commerce

Quel est l'essor des marchés du e-commerce ?

Les marchés du e-commerce sont à la hausse dans le monde entier depuis le milieu des années 1990. Cela est dû notamment au lancement des géants que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’Amazon, Alibaba et autres.

La gestion de la chaîne d’approvisionnement a évolué

Par ailleurs, de nombreuses études ont été menées pour montrer les principaux impacts du e-commerce sur la gestion de la chaîne d’approvisionnement.  Ainsi, ces études montrent que le e-commerce raccourcit considérablement le cycle de vie des produits.

Par conséquent, les producteurs présentent des assortiments plus profonds et plus larges. Mais cela signifie aussi que les entrepôts voient de plus grandes quantités de stock entrer et sortir de leurs installations.

En réponse, certains entrepositaires offrent maintenant des services à valeur ajoutée. Cela aide à rendre les opérations de e-commerce et de détail plus transparentes et efficaces.

Ces services comprennent :

  • séparation du stock/stockage pour les ventes en ligne et les ventes au détail,
  • différents services d’emballage,
  • surveillance de l’inventaire et de la logistique.

De nouveaux emplois sont créés, mais les emplois traditionnels dans le commerce de détail sont réduits

Les emplois liés au e-commerce ont été multipliés par deux au cours des cinq dernières années. Ils dépassent ainsi de loin les autres types de commerce de détail en termes de croissance.

Toutefois, la croissance de l’emploi dans le e-commerce n’est qu’une petite pièce du puzzle global de l’emploi.

Quelques faits rapides sur l’impact du commerce électronique sur l’emploi :

Les emplois dans le commerce électronique ont augmenté de 334 %, soit 178 000 emplois de plus depuis 2002.

La plupart des emplois dans le e-commerce sont situés dans des régions métropolitaines de moyenne à grande taille. La plupart des entreprises de commerce électronique ont quatre employés ou moins.

Les études indiquent que le e-commerce continuera de créer directement et indirectement de nouveaux emplois. Les domaines concernés seront hautement spécialisés comme les secteurs de l’information et des logiciels. Ils pourront également concerner la demande accrue de productivité.

En revanche, l’amélioration de l’efficacité, jumelée à l’abandon de la vente au détail traditionnelle, peut aussi entraîner des pertes d’emplois ou des réductions de main-d’œuvre.

Comme pour tout changement majeur du marché, il y a des impacts positifs et négatifs sur l’emploi.

Les clients font leur shopping différemment

Le e-commerce (et maintenant le commerce de détail omni-canal) a eu un impact majeur sur les clients. Il révolutionne la façon dont les consommateurs modernes font leurs achats.

Aujourd’hui, nous savons que 96 % des Américains ayant accès à Internet ont fait un achat en ligne à un moment donné de leur vie. Aussi, 80 % d’entre eux ont fait un achat en ligne au cours du dernier mois.

De plus, les clients utilisent fréquemment les sites de e-commerce pour faire leurs achats. En effet, 51 % des Américains préfèrent maintenant faire leur shopping en ligne plutôt qu’en magasin.

Les Millennials représentent la plus grande partie de la population des acheteurs en ligne (67 %). Cependant, les X et les baby-boomers suivent de près avec respectivement 56 % et 41 % de participation à des activités d’achat en ligne.

Les médias sociaux permettent aux consommateurs de partager facilement des produits à acheter en ligne

Les chercheurs ont découvert que le e-commerce a eu un impact social intéressant, surtout dans le contexte des médias sociaux.

Aujourd’hui, les acheteurs du commerce électronique découvrent et sont influencés sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et Twitter. Ils peuvent ainsi acheter des produits ou des services en se basant sur les recommandations d’amis, de pairs et de sources fiables (comme les influenceurs).

Le commerce électronique mondial connaît une croissance rapide

Partout dans le monde, le e-commerce se développe.

En 2016, Forbes a rapporté que 57 % des personnes interrogées dans 24 pays sur six continents avaient effectué un achat en ligne au cours des six derniers mois.

Et l’impact mondial du e-commerce a été particulièrement important dans des pays comme la Chine (éclipsant la croissance dans tous les autres pays).

Depuis 2014, la Chine a vu ses ventes augmenter considérablement chaque année, et on prévoit que d’ici 2019, le pays aura près de 2 milliards de dollars en ventes au détail de e-commerce à lui seul.