Le e-commerce : définition

Voici une définition du e-commerce :

“Le e-commerce électronique fait référence aux transactions commerciales effectuées en ligne. Cela signifie que chaque fois que vous achetez et vendez quelque chose en utilisant Internet, vous êtes impliqué dans une relation de e-commerce.”

D’autre part, le e-commerce couvre une gamme de différents types d’entreprises. Cela peut aller des sites de vente au détail aux consommateurs, en passant par les sites de vente aux enchères ou de musique, jusqu’aux bourses de commerce de biens et de services entre sociétés.

En outre, le e-commerce permet aux consommateurs d’échanger des biens et des services, via internet, sans barrières de temps ou de distance. Le commerce électronique s’est développé rapidement au cours des cinq dernières années. Aussi, sa croissance devrait se poursuivre à ce rythme, voire s’accélérer.

En somme, dans un avenir proche, les frontières entre le commerce « conventionnel » et le commerce « électronique » deviendront de plus en plus floues. En effet, de plus en plus d’entreprises déplaceront une partie de leurs activités sur l’Internet.

E-commerce B2B vs B2C

Qu’est-ce que le e-commerce B2B ?

Le e-commerce B2B (Business to Business) fait référence au commerce électronique entre entreprises plutôt qu’entre une entreprise et un consommateur. Les entreprises B2B traitent souvent avec des centaines, voire des milliers d’autres entreprises, en tant que clients ou fournisseurs.

Pour bien comprendre ce qu’est le e-commerce B2B, il est intéressant de décomposer le concept en deux volets : le volet B2B et le volet e-commerce.

Par exemple, on peut considérer l’industrie automobile comme un écosystème de relations B2B complexes. En effet, au sein de l’industrie automobile, il existe une énorme chaîne d’approvisionnement. Celle-ci comprend des entreprises qui font tout, de l’approvisionnement des matières premières initiales (métaux, verre, caoutchouc, etc.) à la fabrication non seulement de la voiture elle-même, mais de tous les composants de la voiture, des radios aux phares, des systèmes informatiques et autres.

Ainsi, la chaîne d’approvisionnement peut comprendre des centaines d’entreprises et de relations clients B2B pour produire une seule voiture qui sera ensuite vendue au consommateur final. Le volet e-commerce explique comment ces différents types d’entreprises peuvent utiliser Internet pour faire des transactions et gérer leurs relations les unes avec les autres.

Qu’est-ce que le e-commerce B2C ?

À l’inverse, le e-commerce B2C (Business to Consumer) désigne le commerce électronique entre une entreprise et un consommateur.

Par ailleurs, le e-commerce B2C présente de nombreux challenges. En effet, il y a beaucoup plus de concurrence et de demandes de la part des clients dans le e-commerce B2C que dans le modèle B2B.

En regardant de plus près les facteurs clés du succès d’un site e-commerce B2C, nous pouvons souligner les éléments suivants :

Trafic des consommateurs

Si Google, Bing ou Yahoo ne connaissent pas votre nom, vous n’existez pas. Le marketing et l’optimisation des moteurs de recherche sont la pierre angulaire de toute entreprise en ligne.

Le comportement habituel du consommateur est de passer à un lien à partir de la première ou de la deuxième page des résultats de recherche.

Un site web B2C doit donc être optimisé pour attirer du trafic. Sa structure, son architecture et son système de gestion de contenu doivent fonctionner pour vous depuis sa création. C’est pourquoi le choix d’une plateforme de site e-commerce est vital pour le succès.

Traitement des paiements

Pour des raisons de sécurité, de nombreux clients hésitent à communiquer leurs données personnelles sur des sites Web. Le cryptage SSL, la conformité PCI et d’autres marques de confiance ont prouvé qu’ils augmentent la confiance des clients en ligne.

Soutien à la clientèle

La vente est toujours une affaire de personnes. Le coût d’acquisition d’un nouveau consommateur est presque dix fois plus élevé que celui du maintien d’un client fidèle existant, qui dépense généralement 60% de plus qu’un nouveau client. Une expérience client optimisée encourage les visiteurs à devenir des clients fidèles. L’accent doit donc être mis sur l’amélioration de la rétention.

Il existe de nombreuses stratégies qui aident les clients à se sentir appréciés. Le shopping en ligne doit être facile pour eux, il doit motiver les clients à devenir vos partenaires, les défenseurs de votre marque. Ces tactiques peuvent être soutenues par des outils puissants et faciles à utiliser qui permettent d’offrir des promotions, des campagnes et des programmes de fidélisation attrayants.

Trouver un produit

Les boutiques en ligne deviennent de plus en plus simples, intuitives et flashy. La commodité de la recherche et de la navigation sur place est l’élément clé de la convivialité.

Les associations, le jargon exact, les abréviations, les suggestions auto-complètes du dictionnaire de recherche, les filtres et les raffinements, la hiérarchie claire des produits sont les caractéristiques essentielles qui augmenteraient considérablement les taux de conversion.

Si un client ne trouve pas un produit, il ne peut pas l’acheter. Une plateforme de boutique en ligne doit contenir des outils liés à la facilité d’utilisation afin de rendre le processus de recherche aussi simple que possible pour les acheteurs qui reviennent à la commande.

Le e-commerce : processus d’échange de données informatisées (EDI)

Les transactions électroniques existent depuis un certain temps déjà sous forme d’échange de données informatisées ou EDI. L’EDI exige que chaque fournisseur et chaque client mettent en place une liaison de données dédiée (entre eux).

Ainsi, le e-commerce constitue un moyen rentable pour les entreprises de mettre en place plusieurs liaisons ad hoc. Le e-commerce a également mené au développement de marchés électroniques où les fournisseurs et les clients potentiels sont réunis pour faire des échanges mutuellement avantageux.

L’exécution de ces transactions par voie électronique offre d’énormes avantages concurrentiels par rapport aux méthodes traditionnelles. Lorsqu’il est correctement mis en œuvre, le e-commerce est souvent plus rapide, moins cher et plus pratique.